La production d’électricité renouvelable en Martinique

En Martinique, l’électricité actuelle provient en majorité des énergies fossiles. Or il existe une loi favorisant la Transition Énergétique Pour la Croissance Verte (TEPCV) qui vise l’autonomie énergétique de la Martinique d’ici 2030 en développant les énergies renouvelables comme le photovoltaïque, l’éolien et la biomasse.

L’objectif est de produire 58 % d’électricité renouvelable, selon la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) avec comme objectif secondaire de développer le tourisme vert en préservant l’identité culturelle de l’île.

L’éolien

L’éolien connaît un faible développement en Martinique car actuellement il n’y a qu’une seule centrale qui fonctionne au Vauclin, à raison de 1,1MW. Pourtant, bon nombre de projets de grande ampleur sont en cours de conception, celui qui est en train de se réaliser est le projet de Grand Rivière qui a commencé en 2018. L e potentiel éolien terrestre va augmenter de 23 à 47MW, selon l’estimation du Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE).

Pour ce faire, il faut trouver avant tout des sites potentiels pour l’implantation. De nombreux critères doivent être ainsi considérés, à savoir :

  • les risques cycloniques, impliquant un matériel adapté
  • le mitage du territoire
  • la préservation de l’environnement et les schémas d’aménagement
  • la ressource en vent : le site ne doit pas être situé à proximité des habitations. Il faut que la zone soit conforme aux réglementations et possède un gisement éolien apte à assurer son bon fonctionnement.
  • L’accès au réseau électrique afin d’évaluer le coût de raccordement

La géothermie

Depuis la fin des années 90, l’ADEME Martinique est favorable à l’idée de développer la géothermie et ainsi elle apporte ses soutiens à ses partenaires sur les plusieurs missions de recherche et d’exploration, en vue de trouver des ressources géothermiques valorisables capables de produire de l’électricité ou de la chaleur. D’ici 2023, la géothermie est prévue procurer une production de 40 MW.

En 2000, trois forages profonds explorés sur la plaine du Lamentin ont fourni une ressource géothermale de moyenne température de 90 à 100°C qui peut générer du froid. Un réseau va répartir le froid produit pour être employé dans la zone d’activités du Lamentin.

Tout citoyen a le droit de prendre part à la concertation publique au sujet des projets de forage et de l’implantation géothermique. Tous les bâtiments qui se trouvent à proximité d’un site de production de chaleur géothermique à installer dans la plaine du Lamentin vont bénéficier de l’approvisionnement de chaleur ou de froid.

Le photovoltaïque

La Martinique dispose d’un fort potentiel en énergie solaire. Celle-ci doit couvrir les besoins car le nombre de toitures à équiper est important. Le projet de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) vise à développer le photovoltaïque en produisant 90 MW supplémentaires d’ici 2023. En 2015, il n’y a que 65 MW exploitable.

En effet, le développement du photovoltaïque est le plus grand parmi les projets en énergies renouvelables en Martinique car il va également approvisionner les terres agricoles en plus des habitations. Des moyens sont mis en place pour ce projet de développement, notamment accompagner les porteurs de projet, mettre en place des dispositifs de soutien aux investissements, à l’étude et à l’innovation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *