L’éolien a t’il le vent en poupe en Limousin et en Nouvelle Aquitaine ?

En 2015, l’éolien en Limousin prenait un sérieux coup de frein dans ses pales. En effet, le tribunal administratif de Limoges avait décidé d’annuler l’arrêté préfectoral approuvant le schéma régional éolien faute d’une évaluation environnementale. De nombreux riverains se plaignaient en effet d’une « invasion » qui risque de freiner le développement du tourisme.

L’éolien dans le Limousin : source de débats intenses

Les débats sont intenses au sein de la région. D’un côté, les détracteurs aimeraient miser sur la filière bois qui permettrait le développement d’entreprises locales plutôt que l’éolien dont la valeur ajouté réside à l’étranger.

Le Conseil d’État a toutefois autorisé l’implantation de 24 éoliennes en Basse Marche. Les retombées fiscales estimées constituent un argument des partisans. Il permettrait ainsi la création de 5 emplois locaux et de nouvelles recettes fiscales estimées à 300.000 euros par an pour la Communauté de Communes, et à 70.000 euros par an pour les communes d’accueil des éoliennes.

Des sommes qui pourraient être utilisées pour développer une offre locale de formation professionnelle aux métiers du numérique par exemple.

L’éolien en Nouvelle Aquitaine : où en est-on ?

L’éolien représente environ 5 % de la consommation électrique française. La région Nouvelle Aquitaine n’arrive cependant qu’à la 8ème place en capacités éoliennes.

Les services qui délivrent les autorisations de construire sont engorgés notamment par les enquêtes d’utilité publique. Il faut donc compter environ 2 ans pour une validation de dossier et l’obtention d’un permis environnemental unique basé sur le schéma régional éolien qui détermine les zones constructibles. A titre d’exemple, le département des Deux-Sèvres bénéficiait d’un gisement favorable avec près de 45% de son territoire soumis à des vents de plus de 6m/s. P

Un nouveau schéma régional pour le développement et l’aménagement du territoire est attendu pour l’été 2018. Cette filière emploie actuellement 720 personnes sur la région pour un total de 650 MW installés à 90% en Poitou-Charentes et 60 MW en Limousin. L’objectif pour 2020 pour la Nouvelle Aquitaine est de 3000 MW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *