Le plus grand parc photovoltaïque du monde est entré en fonction en Turquie

Le plus grand parc photovoltaïque du monde est entré en fonctions en Turquie. Le projet de construction du parc photovoltaïque de la Turquie a été annoncé en octobre 2016. Les ambitions étaient de taille puisqu’il s’agissait de construire un grand parc d’une puissance de 1000 mégawatts dans le centre de la Turquie, plus précisément dans la province de Konya. C’était le ministre turc de l’énergie et des ressources naturelles, Berat Albayral, qui l’avait annoncé tout en précisant qu’un avis d’appel d’offres avait déjà été lancé dès le mois de décembre de la même année.

Un enjeu de taille atteint !

À l’époque, le ministre turc avait déjà prédit que si le projet aboutissait correctement, cette centrale serait la plus grande de ce type dans le monde. De nombreux investisseurs ont répondu à l’appel du gouvernement turc afin de réaliser ce grand projet. Des entreprises américaines, chinoises et européennes figurent parmi les principaux soumissionnaires à ce projet, lequel est estimé à un investissement d’une valeur de 1,3 milliards de dollars américain.

Ce grand parc photovoltaïque de la Turquie est construit sur un terrain de 2000 hectares. Selon les prévisions des autorités locales, il devrait desservir en électricité près de 600.000 foyers, soit environ 1,7 milliards de kw d’électricité.

Cette construction est l’un des premiers projets énergétiques du pays de ce genre. Pour ce projet, le ministre avait souligné l’objectif de fournir au moins 500.000 mégawatts d’énergie par an au pays. Ce qui était, sans contexte, une solution adaptée à la situation de la population, laquelle compte encore beaucoup de régions ne disposant de sources d’électricité.

Aujourd’hui, les travaux continuent d’avancer jusqu’à la deadline imposée par l’État. Le plus grand parc photovoltaïque du monde en Turquie va être opérationnel d’ici la fin de l’année 2018.

Un projet avantageux pour la population turque

Outre le fait d’avoir accès à l’électricité, les Turcs peuvent également tirer de nombreux avantages de ce projet de construction du plus grand parc photovoltaïque en Turquie. En effet, malgré les appels d’offres lancés en 2016 pour cette construction, les ingénieurs et ouvriers turcs sont néanmoins mis en exergue. Selon le ministre de l’énergie et des ressources naturelles turc, près de 1000 emplois ont été créés pour la construction de cette centrale, et même après son ouverture.

Selon les prévisions des autorités locales, il serait même possible pour la Turquie d’exporter de l’électricité dans un avenir proche. Grâce à ce grand parc photovoltaïque, l’énergie que la Turquie proposera sur le marché international sera moins chère que celle des États-Unis. En effet, selon le président de l’Union internationale de l’Économie énergétique ou IAA, le professeur Gurlan Kumbaroglu, cette Zone d’Énergie Renouvelable de Karapinar à Konya produira l’énergie électrique la moins chère du monde.

A l’appui de sa déclaration, le président de l’IAA avance que « le coût de production d’une centrale solaire qui entre en fonction en 2018 aux États-Unis est de 7,1 dollars par Kwh en moyenne ». En revanche, en Turquie, ce coût est estimé à seulement 6,99 dollars par Kwh. Et le gouvernement turc ne compte pas en rester là, il a déjà lancé les appels d’offres pour la réalisation d’un projet similaire, mais avec l’énergie éolienne depuis 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *