6 métiers d’avenir dans le secteur du développement durable

Les secteurs d’activité comme l’écologie, l’environnement et le développement durable sont de plus en plus visibles entraînant avec eux, une émergence de nouveaux métiers et opportunités d’embauche. Voici une liste de quelques métiers qui recrutent dans le secteur du développement durable.

Ingénieur études méthanisation

La tâche principale de ce type d’ingénieur est d’implémenter des installations de transformation des déchets biodégradables en biogaz et en compost. Il réalise des études de faisabilité, produit des dossiers techniques et contribue au montage administratif et financier. En un mot, son but est de valoriser les matières biodégradables. Pour prétendre à ce titre, il vous faudra un Bac+5 obtenu dans une école d’ingénieurs spécialisées en agronomie ou en génie énergétique-environnement.

Responsable de diagnostique technique

Sa mission consiste à contrôler les copropriétés et en particulier leur caractéristiques techniques pour une évaluation des risques et des travaux à réaliser. Ce diagnostique permet au copropriétaire de réaliser des économies de chauffage et d’améliorer l’isolation des parties communes. Une tâche gigantesque quand la France compte au moins 800.000 immeuble en copro à rénover pour un meilleur bilan énergétique.

Responsable qualité sécurité environnement

Un responsable QSE met en œuvre des mesures ayant pour visée, la qualité, la sécurité et l’environnement d’une entreprise. Dans la pratique, le responsable QSE élabore et négocie toute la politique QSE de l’entreprise. Ensuite, il se charge de l’application de cette politique, de l’analyse des risques et du suivi des actions. Vous aurez besoin d’un diplôme d’ingénieur BAC + 5 obtenu dans une école d’ingénieur.

Chargé d’étude environnemental

Dans la continuité du poste précédent, cet ingénieur a pour rôle de déterminer l’impact d’une construction sur la flore, la faune et les activités économiques. Son premier souci, c’est le respect de l’environnement. Par son action, l’entreprise se conforme aux attentes des autorités de contrôle et prévient les risques industriels et environnementaux. Pour le devenir, il vous faudra un Bac + 5 obtenu dans le domaine de la géographie, de la géologie, de l’hydrogéologie ou de la biologie. A défaut, les écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’environnement pourront aussi faire l’affaire.

Inspecteur de sites

Comme son nom l’indique, l’inspecteur de sites inspecte les sites en cherchant à garantir le respect des règlementations de protection environnementale. Logiquement, c’est un poste qu’on retrouve au niveau des collectivités locales, des autorités de contrôles et des entreprises privées de contrôle comme Veritas. Il discute avec propriétaires des sites qu’il visite et porte des projets pour classer de nouveaux sites. C’est un métier qui nécessite un Bac + 5 d’une école d’ingénierie. A noter tout de même que c’est un métier très spécifique qui ne connaît qu’une foule de recrutement.

Chef projet éolien

Le chef projet éolien à la lourde tâche de trouver une localité pour les différents projets de développement de parcs d’éoliennes. Lorsqu’il choisit un site, il étudie la faisabilité du projet en tenant compte des obstacles au projet et propose des solutions pour y remédier. Avec le poste de chef projet photovoltaïque, il fait partie des postes régulièrement sollicités dans les avis de recrutement. Il vous faudra impérativement un Bac + 5 obtenue dans une école spécialisée dans l’environnement, l’aménagement territorial ou les énergies renouvelables pour devenir chef projet éolien.

Agent de développement des énergies renouvelables

Il s’agit d’un acteur incontournable dans le dimensionnement écologique des politiques locales. Il identifie et quantifie le potentiel en énergie renouvelable des bâtiments d’une collectivité locale puis planifie et suit l’exécution des travaux d’équipement desdits bâtiments. Le second pôle de sa mission est d’informer et de sensibiliser les habitants sur les politiques menées en matière d’énergies renouvelables par la collectivité. Ce poste nécessite un niveau Bac + 2 – Bac + 5 dans les domaines de la thermique, de l’environnement ou du génie climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *