Cumuler chaudière à condensation et pompe à chaleur pour booster ses économies

Le chauffage est le poste le plus coûteux dans un foyer : il représente environ 70% de la facture énergétique. Malgré vos efforts, respecter votre budget énergie est difficile quand les prix grimpent ou que les températures tombent en dessous des normales saisonnières.

Envie d’éviter ce genre de mauvaise surprise ? Dans cet article vous allez découvrir comment radicalement augmenter vos économies en cumulant les avantages de la chaudière à condensation et de la pompe à chaleur.

Chaudière à condensation : le choix numéro 1 en France

La chaudière au gaz est l’un des systèmes de chauffages les plus populaires chez les français. Ses avantages sont nombreux :

La chaudière au gaz peut utiliser diverses technologies (classique, basse température, à condensation) et fonctionner avec du gaz naturel ou avec du gaz propane, un avantage en termes de flexibilité d’utilisation. 

Moins encombrante, elle ne nécessite pas de stockage du combustible, la chaudière est peu volumineuse.

Le plus souvent l’investissement est amorti en quelques années, surtout lorsque la chaudière est un modèle « à condensation ». De plus elle est peu onéreuse à installer ou utiliser, comparé à une chaudière au fioul à condensation, une chaudière à granulés de bois ou encore une pompe à chaleur air-eau.

Pour optimiser vos performances, il est possible d’ajouter un programmateur et/ou un thermostat. Vous pilotez le fonctionnement de votre chaudière gaz et pouvez ainsi l’adapter  à vos habitudes de vie pour réduire votre consommation au strict nécessaire.

Pompe à chaleur : de nombreux avantages

Idéal pour les rénovation ou les nouvelles constructions, la majorité des pompes à chaleur peut être directement raccordée à l’installation de chauffage existante et produire de l’eau chaude pour le circuit. De plus, elles sont faciles à installer, économique et efficace.

Certains modèles de pompes à chaleur sont réversibles, c’est-à-dire qu’elles peuvent faire office de climatisation quand il fait chaud. Cependant, seules les pompes à chaleur non réversibles donnent droit aux primes énergie.

La plupart des pompes à chaleur vous permettent de bénéficier des aides du gouvernement et de récupérer une partie de votre investissement. De plus, en fonction de l’âge de votre logement, vous pouvez également bénéficier du taux de TVA réduit à 5,5 %.

Jusqu’à 80 % de l’énergie d’une pompe à chaleur est puisée directement dans son environnement (l’air, le sol ou l’eau). Cette énergie est donc complètement gratuite et écologique.

Chaudière Hybride: l’alliance parfaite

La chaudière ou pompe à chaleur hybride constitue l’une des réponses actuelles les plus intéressantes en matière d’économie d’énergie.

Elle se compose d’une chaudière gaz à condensation couplée avec une pompe à chaleur. Cette combinaison qui peut surprendre au premier abord permet en fait de bénéficier des atouts des deux techniques de production de chaleur.

Celle ci utilise l’énergie générée par la combustion du gaz pour faire fonctionner le compresseur, ce qui permet un rendement bien supérieur aux pompes à chaleur électriques.

Ainsi, en fonction des conditions climatiques et de la puissance demandée, les deux dispositifs – chaudière à condensation et pompe à chaleur – fonctionnent en alternance, ou de façon conjointe, pour permettre un rendement atteignant jusqu’à 200%. 

En pratique, la pompe à chaleur fonctionnera 85% du temps en récupérant les calories de l’environnement, quand la chaudière à condensation prendra la relève quand les températures descendent sous les -10°C.

Cette alliance des technologies, protégée par 7 brevets, a plusieurs autres avantages:

  • pas de frottement, d’huile, d’usure et de bruit: il y a donc peu de contraintes mécaniques et d’entretien
  • l’utilisation du CO2 en guise de fluide frigorigène est 2000 fois moins polluant que les fluides utilisés habituellement 
  • une énergie moins chère que l’électricité qui ne dépend pas non plus du nucléaire.

Plutôt pas mal pour une nouvelle technologie qui se veut utile et accessible à tous!

Conclusion

Certes, certains diront que le gaz reste polluant. 

Néanmoins le gaz reste l’une des énergies les moins polluantes et il tend même à devenir une énergie verte, grâce au développement de filières issue des déchets agricoles.

Bien sûr, une telle installation a un coût, dépendant de la puissance et des équipements adaptés à chaque foyer. Mais il existe aujourd’hui de nombreuses aides pour limiter la dépense. En pratique, cette chaudière s’auto-amorti en 6 ans environ, grâce aux économies d’énergie réalisées.

Prêt à booster vos économies grâce à la chaudière/PAC hybride? Exprimez-vous dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *