Les 3 plus grandes centrales électrique du monde

Une centrale électrique est un site industriel destinés à la production électricité. Il s’agit de convertir une énergie primaire mécanique, chimique, solaire ou nucléaire en énergie électrique. Ces énergies primaires peuvent être renouvelables ou constituer des ressources dont les réserves sont limitées (combustibles, fossiles…). Par le biais du réseau électrique, cela permet d’alimenter toute une ville, et même plus, en électricité.

Nous vous présentons donc les 3 plus grandes centrales électriques du monde. Elles fonctionnent toute sur le même schéma : une retenue d’eau est amenée vers une turbine au moyen d’une conduite. Cette chute d’eau contrôlée exerce une pression sur la turbine qui, en tournant, produit de l’électricité au moyen d’un électroaimant de taille colossale.

Le barrage des Trois-Gorges

Plus grande centrale électrique au monde, le barrage des Trois-Gorges est situé en Chine, aux bords de la rivière Yangtze dans la province de Hubei. Il produit actuellement 98,8 TWh d’énergie par an.

Il s’agit de la plus grande centrale hydroélectrique du monde et son barrage mesure à présent 2.335 mètres de long et 185 mètres de haut. D’une superficie de 1.084 km2, son réservoir s’étend en amont jusqu’à Chongqing et peut emmagasiner près de 40km3 d’eau. Officiellement, le coût de la construction du barrage des Trois-Gorges serait de 25 milliards de dollars, soit 23 milliards d’euros.

Le barrage est constitué de trois usines hydroélectriques avec des turbo-générateurs ayant une puissance installée de 22.500 MW et d’un tronçon déversoir. Le barrage des Trois-Gorges possède également une partie destinée à la navigation pourvue d’un ascenseur à bateau et d’une cascade d’écluses, ce qui permettrait un accroissement du transport par bateau de 10 à 100 millions de tonnes chaque année.

Le barrage d’Itaipu

Situé sur le Rio Paraná au niveau de la frontière entre le Brésil et le Paraguay, la centrale hydroélectrique d’Itaipu à été construite entre 1975 et 1982 par ces deux pays. Bien que première en quantité cumulée d’énergie produite, c’est la deuxième plus grande centrale électrique au monde.

Le barrage d’Itaipu mesure 7.235 mètres de long et son point le plus haut culmine à 225 mètres. Faisant économiser au Brésil 434.000 barils de pétrole par jour, la centrale hydroélectrique d’Itaipu est composée de 18 turbo-alternateurs portant la puissance totale installée de 14.000 MW et produit annuellement 98,63 TWh. Cela permet de subvenir à 90% de la demande électricité paraguayenne et à 19% de la consommation brésilienne.

Son nom « Itaipu » signifie « la pierre qui chante » en guarani et fait référence à la petite île située sur le fleuve avant les travaux. Selon l’American Society of Civil Engineers (Association américaine des ingénieurs en génie civil), le barrage d’Itaipu est l’une des 7 merveilles du monde moderne. Il a d’ailleurs inspiré la symphonie Itaipu de Philip Glass en 1988.

Le barrage de Xiluodu

Troisième plus grande centrale électrique au monde, le barrage de Xiluodu est un barrage en voûte situé en Chine, sur le cours supérieur de la rivière Yangtze, appelé Jinsha. Il s’agit du deuxième barrage chinois faisant partie des trois plus grandes centrales électriques mondiales. Avec une largeur de 700 mètres et une hauteur de 278 mètres, c’est aussi l’un des plus hauts barrages au monde, qui a nécessité un investissement de 7,36 milliards de dollars.

Inauguré en septembre 2013, le barrage de Xiluodu affiche une puissance installée de 13.860 MW et est capable de produire 55,2 TWh d’énergie par an. Ce barrage a été créé dans le but de soulager la pression sur le barrage des Trois-Gorges en ce qui concerne la maîtrise du fleuve Jinsha, plus grand affluent du Yangtze.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *