Acheter une climatisation d’occasion : faut-il sauter le pas ?

De nos jours, acheter d’occasion est une bonne chose permettant de limiter notre impact sur la planète à l’aide de produits réutilisables ou recyclés. De plus, cela permet de faire des économies non-négligeable. L’acquisition d’une climatisation toute neuve peut s’avérer être un véritable investissement au vu des prix plus ou moins onéreux.

Généralement, la durée de vie d’un climatiseur réversible est entre 10 et 20 ans. Pour certains foyers, ce n’est pas rentable. C’est pourquoi se pencher sur la question de l’achat d’une climatisation d’occasion paraît au premier abord être une super idée, sachant qu’il existe de nombreux sites de ventes d’occasion tels que « Troc.com ». Mais est-ce vraiment un bon plan d’acheter sa climatisation d’occasion ?

Risques matériels coûteux

En ce qui concerne l’achat d’un climatiseur standard (ou PAC), votre appareil d’occasion a de très fortes chances de présenter des avaries de performances énergétiques, produire des bruits étranges ou encore émettre une odeur suspecte. En plus de ce problème de consommation d’énergie, vous pourriez vous retrouver à devoir payer divers frais d’entretien et de réparations conséquents.

Risque de non subvention

L’achat d’un climatiseur d’occasion implique également que vous n’aurez fort probablement pas de droit de garantie pour ce produit. De même, vous serez exclu de différentes aides financières, parmi lesquelles un crédit d’impôts à la transition énergétique à hauteur de 30% du prix de l’appareil.

Refus d’installation professionnelle

Seul un installateur frigoriste, chauffagiste ou électricien peut disposer des qualifications suffisantes pour installer un climatiseur fixe. Or, les spécialistes de ce domaine se voient en droit de refuser d’installer du matériel d’occasion à cause du risque que les normes de sécurité aient été altérées par le précédent possesseur.

L’achat d’une climatisation d’occasion est don fortement déconseillé. Cela dit, si vous décidez malgré tout que cette solution vous convient, il vous faudra prendre quelques précautions. Il est recommandé d’exiger de la part du revendeur des papiers prouvant la date d’achat et de fabrication du climatiseur, ainsi que l’original de la facture et de la garantie si elle est toujours active. Renseignez-vous également sur la disponibilité d’un possible contrat d’entretien car, même si vous décider de changer d’artisan pour l’entretien de votre climatiseur, ce document vous sera utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *